dimanche 27 janvier 2008

Canonet QL17 (G-III)

La série des "Canonet" a été développée par Canon (tiens donc, on n'aurait pas deviné !) dans les années 1961 à 1972. Je vous renvoie à cette page du Canon Camera Museum pour plus de précision.

Dans cette série, l'avant-dernier modèle fut aussi le meilleur : le Canonet QL17 de 1972, vendu à plus de 1 200 000 exemplaires.


Pourquoi est-il au-dessus du lot ?

D'abord parce que son optique est exceptionnelle, comparée aux meilleures optiques des anciens Leica. C'est un grand angle de 40mm qui "ouvre" (luminosité) à 1,7, là où les plus lumineux des APN, et même des compacts d'hier, ouvrent à 2,8.

Ensuite, ce boîtier Canonet est exceptionnel par sa robustesse et sa fiabilité, qui lui ont permis de traverser les années sans vieillir.

J'ai eu le bonheur de manipuler un QL17 pendant une dizaine de jours, et de tirer une pellicule en N&B 36 poses. Il datait de 1976. Moi je date de 1977. :/


Pourquoi ce nom barbare ?

D'abord, il s'appelle comment votre APN, hein ?

Le Canonet QL17 G-III est la troisième génération du Canonet 17. 17 parce qu'il ouvre à 1,7. Je vous présenterai plus tard le 28 qui ouvre à... devinez ? ... 2,8, gagné !

QL, à cause d'un système "Quick Load" de chargement du film, facile et rapide.


Les goûts et les couleurs

Il existe en chromé/noir ou en tout noir. Le premier vaut actuellement dans les 90 à 120 euros. Le second, plus rare, dépasse régulièrement les 150 voire 180 euros, selon l'état.

Vous pourrez toujours m'accuser de ne pas avoir commencé par le plus démocratique des télémétriques !
;)

7 commentaires:

O. Martins a dit…

Très interessant ! Tu aurais pu expliquer briévement ce qu'est le télémétrique. Et ces photos, on peut les voir ? :-)

O. Martins a dit…

Autant pour moi pour la remarque sur le télémétrique, je viens de voir ton article précédent ;-)

Denis G. a dit…

Je viens de craquer pour un de ces appareils, que je dois recevoir dans quelques jours. :)

Nicolas a dit…

Bien bien, Denis ! Tu viendras donner tes impressions ?
:)

Denis G. a dit…

Voilà mes premières impressions:
Petit boitier sympa, discret (version chromée, la version noire doit être encore plus discrète).
Les pours:
-l'optique lumineuse: 40/1.7
-le bruit
-le mode priorité vitesse
-le mode manuel sans pile
-le télémètre avec correction de la parallaxe
-le système de chargement rapide
-la gestion auto du flash (canolit D ou par nombre guide 28/14/10)
Les contre:
-Pas de cellule quand on est en mode manuel
Pour le reste il me faudra attendre d'avoir fait développer mes trois premières pellicules pour donner un avis définitif.
sinon mon exemplaire a du prendre un coup sur le fut et la bague de diaph est difficile a manoeuvrer. Le self timer ne marche pas et on a tendance a l'activer quand on tourne la bague de diaph d'où problèmes, le mode A ne marche aps avec mon flash canolit (faut que je trouve son nombre guide pour régler manuellement le diaph).
Un appareil bien sympathique!

Nicolas a dit…

Merci pour tes impressions, Denis. Je dois dire que l'Olympus 35 SP m'avait mieux plu que le Canonet...

Denis G. a dit…

En revenant sur cet ancien billet, je découvre que mon dernier canonet payé 5€ chez emmaus en état exceptionnel et noir a donc une grande valeur, qui le transforme en une bien meilleure affaire que la version chrome achetée sur un forum pour 100 euros et qui de surcroit avait reçu un choc sur la bague de diaph qui la rend difficile a utiliser (pas vraiment génant en mode auto mais très génant en mode manuel).