mercredi 26 novembre 2014

A propos du "talent"

On me dit parfois – mais à qui ne le dit-on pas – en réaction à telle ou telle de mes photos que j'ai du « talent ». Ce mot me gêne depuis des années. Je ne m'y associe pas du tout. Que certains y croient, croient avoir du talent, se considèrent comme des artistes... ça les regarde. Ça n'est pas du tout mon cas.




Je sais, c'est pénible. Je comprends. Toute trace, même infime, de modestie... risque toujours d'être interprétée comme de la fausse modestie. Et si je refuse le mot « talent »... me voilà juste rasoir, ou carrément prétentieux !










Echange avec une artiste photographe qui, elle, a beaucoup de talent :

MOI – En fait tu m'engueules parce que je pense que je n'ai pas de talent ? Ça te blesse que je le pense ?

ELLE – Je ne t'engueule pas. Tu ne te rends pas compte que c'est lourd ton discours du « non je sais que je n'ai pas de talent ». C'est faux donc énervant.

MOI – De ton point de vue peut-être. Mais je n'attends ni de toi ni de quelqu'un d'autre d'apprendre que j'ai du talent.

ELLE – Pas de mon point de vue, non. Je t'ai toujours dit que tu as du talent.

MOI – Oui je sais et c'est gentil, mais moi je ne le pense pas. Je sais mieux que personne ce que valent mes photos. J'ai un lien affectif avec certaines d'entre elles. C'est tout ce qui compte pour moi. Certaines sont réussies techniquement, d'autres pas du tout et le plus souvent ça n'a rien à voir avec le fait que je les aime ou pas. Je fais des images. Parfois jolies. Mais je ne me verrai jamais comme un artiste et je n'aurai jamais la prétention de croire que j'ai du talent.






Ou alors... est-ce qu'un boulanger qui fait de bons croissants a du talent ? Dans ce cas, oui, je veux bien qu'on me trouve du talent. Le jour où je saurai faire de bonnes photos aussi souvent qu'un boulanger fait de bons croissants. Jusqu'à ce jour... 





J'essaie d'avoir un peu de chance, de la patience, d'utiliser de bons outils. J'essaie de prendre du plaisir quand je déclenche. J'essaie d'avoir encore une ou deux photos à partager ici ou là. Je me fais parfois pour moi-même quelques tirages. Et j'apprécie le talent des autres, lorsque je leur en trouve. C'est déjà beaucoup. C'est l'essentiel pour moi.