mercredi 25 mai 2011

Rittreck 6x6

En guise d'introduction :
savoir se montrer patient
Cela fait deux ans que je possède ce boîtier. L'avancement du film posait problème, je l'ai fait réparer trois fois en France, en vain. J'ai fini par me décider à l'envoyer chez un réparateur américain dont j'avais trouvé le nom sur internet. Le boîtier est revenu fonctionnant parfaitement. Je peux enfin l'emporter avec moi pour faire du portrait de rue, ce à quoi je le destinais depuis deux ans.


Fiche technique
Appellation commerciale : Rittreck 6x6
Fabricant : Musashino-KöKI, Co. LTD. - JAPON
Année de commercialisation : 1968
Format de film : 120 (12 poses) ou 220 (24 poses)
Format d'image : 6x6cm
Optique standard : Rittron 80mm f/2
Autres optiques : Noritar 40mm, 55mm, 70mm obtu. central, 160mm, 240mm...
Type d'appareil : réflex/SLR
Visée : prisme amovible, viseur poitrine en option
Avancement du film : levier d'armement, "deux coups"
Poids avec l'optique standard : 1,650Kg

Postérité du système : Norita 66, Graflex Norita 66, Warner 66
Dérivés : Praktisix/Pentacon Six et Kiev 60, Exakta 66, Pentax 6x7


Savoir se montrer patient, bis
Le Rittreck est un gros réflex. Avec son viseur prisme, lorsque vous le portez à l'œil il vous cache tout le visage. Vous perdez le contact direct avec le sujet. L'avantage est qu'à distance rapprochée, vous pouvez cadrer comme bon vous semble et vous n'avez pas besoin de chercher à éviter la contreplongée comme avec un viseur poitrine.


Il n'a pas la fière allure d'un TLR, ses lignes sont lourdes, son optique standard est chromée, le nom du boîtier est marqué en gros sur le prisme, le déclenchement est très bruyant (le miroir fait l'aller/retour). En bref, inutile de chercher à passer inaperçu avec ce boîtier en mains. Dans la rue, on ne voit que vous (et lui) et on cherche plutôt à vous éviter.


Conclusion : peu de personnes intriguées par votre appareil, venant presque vous supplier de les prendre en photo... Les réactions sont plus méfiantes qu'avec un Rolleiflex.

Le principal atout du système :
son optique standard
F/2... L'ouverture est conséquente au vu du format d'image. Je ne connais (de nom) que deux autres optiques aussi lumineuses sur des systèmes 6x6 : le Carl Zeiss Planar 110mm f/2 pour les Hasselblad série F et le Sankyo-Koki Komura 100mm f/2 pour les Bronica C/S2/EC.
L'avantage : en MAP rapprochée (0,85m mini), vous pouvez décrocher le premier plan de façon étonnante. Si votre sujet est plus éloigné et que vous utilisez la pleine ouverture, cela crée une sorte de halo autour de la zone nette.


Forces et faiblesses du 80mm f/2 : cette optique est nette dès la pleine ouverture mais elle restitue vraiment les détails (les cils par exemple, ou bien le reflet dans la pupille) à partir de f/2.8. Jusqu'à f/4 en portrait rapproché, le flou est "tournant". A partir de f/5.6 il devient plus classique et l'optique est très nette. La visée se fait toujours à pleine ouverture, ce qui combiné à un verre Maxwell Hi-Lux donne un viseur très lumineux.


Quelques images



Kodak Ektachrome EPP 100 Plus, f/2.8



Kodak Ektachrome EPP 100 Plus, f/2.8



Kodak Ektachrome EPP 100 Plus, f/2.8


Fuji Neopan Acros, f/2.8

Fuji Neopan Acros, f/2.8

Crop 100% d'un scan à 1600ppi

Quelques liens pour compléter
http://www.pentaconsix.com/norita.htm : "The Norita was originally marketed as the Rittreck (or Warner Rittreck in the USA), but apart from a few cosmetic details (difference of name plate, chrome instead of black standard lens), this was essentially the same as the Norita. It was very much in the style of the 1970s Japanese 35mm SLRs, and included some improvements on the Praktisix/Pentacon Six"

http://www.dantestella.com/technical/norita66.html : "
If you have one of these that has been serviced, it will be a great camera. You can see why the Pentax 6x7 (a descendant with better mechanics) did so well."

http://www.flickr.com/groups/noritacouncil/ : groupe d'échanges d'images et de discussion sur Flickr

En guise de conclusion
Pour vous je ne sais pas... Moi, j'y retourne demain !
=)

10 commentaires:

xum a dit…

impressionnant ce Rittreck !
1,650kg, ça doit se sentir a la la fin d'une journée.
le bokeh est quand meme bien sympa et le rendu est bluffant
merci pour ce test !

Nicolas a dit…

Eh oui Xum, mais tu sais le Bronica est bien plus lourd... Il suffit de le porter à l'épaule ou en main (ce que je fais le plus souvent), jamais faire reposer la courroie sur la nuque évidemment !
;)

Francois a dit…

Assez incroyable.

... question scan, tu fais un peu d'accentuation ? Je ne retrouve jamais sur mes scans cette sensation de netteté qu'on retrouve dans tes images. Et j'espère ne pas faire la mise au point comme un manche :-)

Benjamin a dit…

Merci pour cette revue du Rittreck.
Les photos sont excellentes et donnent envie de se mettre au 6x6 !

Philippe a dit…

Mais qu'elle était donc la source lumineuse pour la jeune fille sur la dernière photo ?
Bien si non, bien sûr le 6x6, et cela donne envie.

Nicolas a dit…

Merci à tous pour vos retours.
@Philippe : ça s'appelle le soleil. Tu devrais essayer, c'est vachement sympa et pas trop cher. :)

Basile a dit…

1,7 kg !!!!!! mon dieu !

merci pour cette revue, je ne connaissais l'appareil que de réputation (pour son objectif justement ;) )
f/2, c'est quand même dingue pour ce format.
et bien sur, superbes images !

Nicolas a dit…

Merci Basile, c'est vraiment très gratifiant de vous lire, tous. Ça m'encourage à poster d'autres billets.
Merci merci merci... :)

Yann a dit…

Hello,
petit rectificatif : chez Hasselblad il s'agit d'un 110mm, extraordinaire optique !

Nicolas a dit…

Oups, effectivement ! Merci Yann, coquille corrigée. ;)