dimanche 27 janvier 2013

KIIIM à Paris

C'est bon, vous pouvez souffler : mes pulsions matérialistes et en particulier mon petit côté Konica fanboy ont enfin été puni(e)s. Mardi dernier, j'ai renvoyé le Pearl IV à cause de son ergonomie imparfaite et de son télémètre mal calé. Vingt minutes plus tard, alors que je me trouvais sur le front de mer avec dans l'idée de déclencher un peu pour ravaler ma déception, l'obturateur de mon Konica IIIM n'a plus voulu bouger.

Alors voilà, la messe est dite. Ça a été mon boîtier préféré pendant trois ans. J'ai revendu mon Leica M2 le cœur léger pour lui. J'ai revendu mon Rolleiflex sans un regret en me disant que j'allais enfin me consacrer pleinement au KIIIM. J'ai renvoyé le Pearl IV, renoncé à reprendre un Bronica, je n'ai pas bronché quand mon Konica Auto S1.6 a claqué récemment.

Avec ce petit KIIIM je suis allé à Lourdes en mai 2012. L'Hexanon 50mm/1.8 et le viseur 1:1 se sont révélés bien plus performants que le Carl Zeiss ZM Sonnar 50mm/1.5 monté sur un M6 x0,72... et tellement moins coûteux ! Je l'ai aussi utilisé au Hellfest en juin et j'ai adoré, alors que les photos au Rolleiflex m'ont laissé assez indifférent. Puis cet été dans le sud, en alternance avec le M2 mais le Konica s'en est mieux tiré. Et finalement en décembre je l'avais pris à Paris.




Ce pourquoi j'ai adoré ce boîtier pendant tout ce temps, ce n'est pas sa fiche technique. C'est juste qu'il m'a accompagné un peu partout et que finalement il m'a accompagné tout court. J'ai pris énormément de photos du quotidien avec cet appareil. Des photos de tout et de rien, des portraits, des photos de famille, des paysages, la route. Pour moi un rouleau de noir et blanc et mon KIIIM, c'était devenu mon carnet intime. Ça commençait à ressembler à mon appareil idéal... ç'aurait été encore mieux s'il ne m'avait pas planté comme ça.

Maintenant, il me reste un KIIIA au télémètre décalé et un gros reflex que je n'utilise pas. Bouh ! Ça fait bizarre.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Est-ce si grave, docteur ?

Nicolas a dit…

Cher anonyme, qui a dit que ça l'était ?
:)

Mais dis-moi, puisque tu t'intéresses sans doute à la photo, penses-tu que tu serais capable de te séparer de tous tes boîtiers pour n'en garder qu'un seul, dont le mécanisme de mise au point serait déglingué ? Crois-tu que cela t'apporterait sérénité, gloire, amour et beauté ?

Je demande juste, hein... :)

Gilles Figueres a dit…

salut nicolas,
c'est bien dommage une histoire d'amour qui finit comme ça, mais ce serait peut être pire s'il t'avait déçu. tes photos m'ont convaincu d'en trouver un, j'attends de voir les premiers résultats dans la semaine. le viseur est très grand mais, petit bémol (gros?) le patch du télémètre est très clair. donc un peu galère.
Gilles

Gilles Figueres a dit…

salut Nicolas,
dommage que ça se termine comme ça. une réparation peut être ?
j'en ai reçu un il y a quelques jours, j'attends les premiers résultats dans la semaine.
un vrai grand viseur mais un patch du télémètre très clair (aï!).
Gilles

Nicolas a dit…

Salut Gilles, je suis content de savoir que je t'ai refilé ce virus : tu verras ça va bien se passer... Je n'ai pas eu de problème de patch jusqu'ici avec les boîtiers Konica. D'accord ce n'est pas le rectangle très contrasté d'un Leica mais... ça n'est ni le même budget non plus. Pour autant que je me souvienne, mon KIIIM est plus contrasté que les télémétriques Canon que j'ai pu utiliser dans le passé, y compris le Canon P. Et la base télémétrique est plus large que celle d'un CL, CLE ou Bessa R...
;)

xum a dit…

arf...
:(

Nicolas a dit…

Oui on peut le dire comme ça aussi.

eric a dit…

Salut Nicolas, désolé d'apprendre pour ton boitier. Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'on puisse s’accrocher ainsi à un boitier. J'espère que tu trouveras rapidement un jumeau à ton Konica pour qu'il puisse te permettre de refaire des photos le plus vite possible.
Bon courage!

Nicolas a dit…

Merci pour ton message Eric : je savais bien que je n'étais pas seul... et pour le "remplaçant" - j'ose à peine employer le mot, il pourrait l'entendre - c'est chose faite. J'attends le facteur d'un jour à l'autre.
;)

François LB a dit…

Tu es sûr qu'il est mort? Ça doit bien être réparable un coucou comme ça. C'est un obturateur central ou à rideaux la-dessus? Vu ton enthousiasme pour ce boitier ça doit valoir le coup non?