samedi 9 mai 2009

Format portrait

Je pratique le moyen format depuis mars 2008 et jusqu'ici je m'étais cantonné au format carré, 6x6. Ce format et la focale standard de 80mm m'ont permis d'apprendre à faire de vrais portraits, car en 24x36 je n'avais aucune méthode et je composais mal.

Il y a trois semaines j'ai reçu un Bronica RF645. C'est aussi un boîtier moyen format, qu'on charge en film 120 (12 poses) ou 220 (24 poses), mais c'est un boîtier moderne. L'ergonomie est excellente et peut rappeler un boîtier reflex pourvu d'un grip. Le boîtier enferme une cellule très précise avec une fonction de mémorisation de l'exposition. L'optique standard est un Zenzanon 65mm/4 et les images sont au format 6x4.5, soit 16 photos sur un film 120. L'obturateur focal assure un piqué remarquable et la visée est télémétrique. Le viseur est extrêmement clair et agréable. Disposé en position verticale (appelée "portrait"), il indique l'ouverture, la vitesse en chiffres digitaux sur le bord gauche dans le viseur. Deux piles CR2 sont nécessaires au fonctionnement du boîtier.

Seul couac : mon boîtier est arrivé avec un télémètre franchement décalé en vertical, quoique aligné en horizontal. Cela m'était déjà arrivé avec mon Konica Hexar RF, boîtier 24x36 hélas réputé pour avoir un télémètre instable. Malheureusement ici rien à faire par mes propres moyens. Je suis donc sur la piste d'une réparation...

Une sortie de deux heures dans les rues de Nantes m'a permis d'essayer malgré tout le boîtier. Je voulais savoir si malgré le télémètre décalé, la mise au point serait à peu près faisable. Le décalage dans le viseur est plutôt gênant, mais pour l'efficacité de la mise au point, je vous laisse juger...

En terrasse

Les lunettes

Rockie & friend

.

Hélène

Workers

Bronica RF 645 + Zenzanon 65mm/4
Kodak TMax 400ISO + Agfa Rodinal
1+25, 6 minutes


Raymond Depardon, dont j'admire tant de photos, est un utilisateur du Bronica RF645. Le viseur de ce boîtier, orienté en vertical, fait débat : il semble conditionner le boîtier à un usage en mode portrait. Pour cette sortie d'essais, j'ai essayé de ne pas me restreindre au format vertical et pour tout avouer le portrait des trois "workers" disposé en horizontal me semble cohérent.

Par rapport au format carré en 6x6, ce format 6x4.5 est tout de même bien curieux : soit vous composez comme en 6x6 et vous avez deux centimètres de vide au-dessus de votre sujet, soit vous abaissez votre boîtier vers le sol et dans ce cas vous ne cadrez plus seulement le buste, mais aussi la taille. L'avantage est de faire entrer les mains dans la photo.

Pour le clin d'œil, notez que le format 6x4.5 équivaut au format 4:3 utilisé pendant longtemps pour les écrans TV et informatique, et qu'il prévaut encore aujourd'hui dans le format des capteurs (compacts et reflex) en photo numérique.

10 commentaires:

Denys "Dolmancé" a dit…

Un superbe appareil que j'ai cherché il y a quelque temps sur ebay , ayant eu l'occasion de l'avoir entre les mains un soir et qui était réputé avoir un excllent piqué d'apès sa propriétaire. J'y ai depuis renoncé... (il faut déjà que je m'astreigne à maitriser mes achats de l'année)
Le format portrait par défaut doit etre déstabilisant (au moins au début) mais hormis l'ergonomie le 6*4.5 ressemble quand meme à un gros reflex. Je me sens moins dépaysé avec mon Pentax 645 qu'avec les TLR (yash 124 et Mamiya C330) ou le RB67 et son viseur de poitrine, que ce soit pour la visée ou grace à sa mesure de la lumière.
En tout cas tu as su maitriser le défaut du télémètre!!!

Nicolas a dit…

Merci Denys !
C'est marrant pour moi utiliser un Moyen format sous-entend utiliser un viseur poitrine avec la visée inversée. Tant et si bien que je n'ai jamais pu adopter un viseur "prisme" sur mon Kowa, avec visée rétablie dans le bon sens.
Mais là c'est différent : comme tu dis on a vraiment l'impression de tenir un gros reflex dans les mains. Seul le cadrage à la verticale déroute un peu...

PaT a dit…

Toujours aussi belles, tes photos... J'ai découvert tes images récemment, je suis vraiment fan! Tu as l'air à l'aise avec les gens, ça se voit sur les portraits...
Moi qui serait plutôt à m'effacer et à prendre des clichés "volés", je devrais en prendre de la graine!

Bonne continuation :)

Nicolas a dit…

Merci PaT !
Des photos "volées" comme tu dis il y en a de très belles. Personnellement ça me met très mal à l'aise alors j'ai préféré aller vers les gens. La plupart du temps le contact est très sympa, le problème est que le moment le plus détendu arrive bien souvent après la photo d'introduction, et demander une autre photo après ce moment-là c'est être quasiment sûr que la personne va prendre une pose très figée, pas du tout naturelle... dur, dur... Mais bon. Le plaisir est là et c'est le plus important. ;)

Seb a dit…

Ouaip, de très belles photos ! (Salut Nico !). Ma préférence va à la deuxième et la septième, il y a de la complicité, de l'amusement dans le regard des jeunes filles.
Mais bon, quel que soit l'appareil, tu nous sors de belles images ;)

Nicolas a dit…

Merci Seb ! Ce sont mes préférées aussi. Marrant, personne n'a remarqué la deuxième avant toi...
Merci pour ton compliment. As-tu vu le tout nouveau tout beau billet ?
:)

Amitiés,

Nico

Francois a dit…

Ca date un peu mais... avez vous fait recaler le télémètre ou vivez vous avec le décalage vertical ?

Nicolas a dit…

Salut François, manifestement vu la netteté sans concession obtenue tel quel, je n'ai pas estimé devoir intervenir sur le boîtier.
Mais je sais que depuis que je l'ai revendu, son nouvel acquéreur a souhaité le faire réviser.
Le télémètre de certains appareils japonais est sensible au décalage lors de transport postal : Hexar RF souvent, Bronica 645RF, Minolta CLE parfois, et sans doute bien d'autres.

Francois a dit…

Nicolas, merci pour la réponse. Ce n'est toute façon plus d'actualité, le 645RF m'est passé sous le nez :)

http://www.journalordinaire.fr/blog/2010/01/26/resistance-is-useless/

Nicolas a dit…

Salut François, très classieux ton blog photo : je l'ajoute à mes liens et à mes feed RSS. ;)