dimanche 29 mars 2009

Trois ados sur fond bleu

Certains photographes affectionnent la pellicule et le tirage papier avec beaucoup de nostalgie. Et à force de produire des images "à l'ancienne", ils ne produisent parfois que des images anciennes. C'est un peu ce qui m'est arrivé à Paris récemment : c'est une ville tellement photographiée qu'il est difficile d'éviter l'écueil de la carte postale.

Je ne déteste pas l'effet intemporel du noir et blanc, loin s'en faut. J'ai toujours pensé que le noir et blanc mettait mieux en valeur les visages en photo portrait, par exemple. Mais ces derniers temps j'ai beaucoup utilisé le film diapo Kodak E100G, réputé pour ses tons neutres, et je dois avouer que j'aime ça. Je ne suis pas sûr d'avoir vraiment "l'œil" pour la couleur, et lorsque le boîtier est chargé en couleur je déclenche beaucoup moins facilement.

Avec la couleur, j'essaie de trouver une dominante, voire des échos dans l'image. La couleur peut aussi devenir le fil conducteur d'une série. Je l'ai (re)découvert cette semaine en m'arrêtant photographier quelques ados que j'avais aperçu en passant en voiture devant le portail d'un collège.




Je n'ai pas spécialement de difficultés pour aborder des ados sans les brusquer. Normal : je bosse auprès d'eux tous les jours.


Contrairement au discours qu'on entend souvent, je ne trouve pas spécialement ridicules leurs goûts vestimentaires, bien au contraire. C'est assez sympathique qu'une génération se démarque de la précédente et affirme ses propres codes, même si momentanément toutes les têtes doivent avoir la même mèche et tous les pieds les mêmes baskets. Ce sont des ados. Nous étions ados aussi. Pas plus originaux ni plus beaux.


Rolleiflex 2.8E Planar + Kodak E100G

9 commentaires:

serge dounaevsky a dit…

Bonjour Nicolas,

Bah, la couleur, c'est quand même très beau. Tu devrais peut-être y consacrer un peu plus de pelloche, parallèlement à tes noir et blanc, parce que c'est vraiment convaincant.

Bravo pour ces belles photos d'ados.
Travaillant moi aussi avec eux, je dois avouer que ce qui me dérange le plus, c'est l'omniprésence de la mèche..donc la situation n'est pas désespérée !!!

A Plus, et merci pour ces belles photos "à lire".

Serge.

Nicolas a dit…

Merci Serge, la mèche comme le reste du look des ados me fait sourire. Les adultes s'arrêtent à des détails et c'est bien pour ça que les ados accentuent ces détails, à mon avis... le goût de la provocation fait partie de l'adolescence, non ?

Maïté a dit…

Chose promise, chose due..
Plein de nouveaux post à voir :)

Kusjes

Nicolas a dit…

Oui, j'en ai vu déjà deux hier... là je file au boulot, mais je regarderai la suite cette après-midi. Merci de penser à tes fans ! :P

pict a dit…

c'est drôle j'ai plus de 50 ans et je me -nous- revoie ado(s) la mode est bien un éternel recommencement...
en tous cas superbes couleurs !

Nicolas a dit…

Merci Pict !

Effectivement il y a des "recommencements" cycliques dans le look des ados. Mon époque était plutôt dans une espèce de "baba cool revival". Ici il y a un je ne sais quoi fin des années 60...

Seb a dit…

J'aime bien la deuxième ! Originale, elle en dit plus qu'un portrait, à la limite... Belles couleurs ! La première est un peu desservie par la lumière trop dure. Mais on ne choisit pas toujours son heure ;)

Maxime a dit…

Bonjour d'un de ces ados =)

Petite nuance sur la mèche de ceux-ci: elle ne fait pas l'unanimité au lycée par exemple, loin de là. Mais pour les c*nv*rs*s, on ne peut que le remarquer un peu plus chaque jour, et je ne suis pas exempt.
Sinon, que de magnifiques photos qui font envie d'en faire, et qui montrent d'un œil que j'apprécie toutes ces scènes. *admiratif*

Nicolas a dit…

Merci Maxime. :)